ÉDITION 2022

- Du 7 au 20 août

McGill: fin de quatuor

La sixième Académie internationale de quatuor à cordes de McGill se termine cette semaine avec, s’ajoutant aux master-classes et cours privés, trois concerts à 19h, à Pollack Hall, tous gratuits. Les quatre jeunes quatuors entendus la semaine dernière reviennent au programme et, selon la tradition de l’Académie, très exactement sept jours plus tard, mais en ordre inverse. C’est-à-dire que l’ensemble qui passait en premier jeudi dernier passe en second ce jeudi, et ainsi de suite. Jeudi, le Van Kuijk, de France, jouera le bref Langsamer Satz de Webern et le Quatuor op. 41 no 1 de Schumann. Le Omer, des États-Unis, suivra avec une seule oeuvre: le long op. 132 de Beethoven. Détails inconnus du public: le Van Kuijk a choisi un programme relativement bref, car il doit s’envoler le même soir pour Copenhague où il se produira le lendemain. Par ailleurs, il a été approché par l’Académie pour donner le traditionnel concert de clôture de l’Académie de 2017. Les amateurs de quatuor sont donc rassurés pour au moins deux ans! Pour revenir à la présente semaine: vendredi, on retrouvera, dans cet ordre inversé, le Amber, de Chine, et le Verona, étiqueté «Singapour, États-Unis, Canada». Le Amber jouera le touchant Crisantemi de Puccini et l’ultime Quatuor de Mendelssohn, op. 80, après quoi le Verona, l’une des révélations de la semaine dernière, consacrera sa prestation au Quatuor D. 810 de Schubert dont un mouvement est constitué de cinq variations sur le lied Der Tod und das Mädchen (ou La jeune fille et la mort, selon la formule française). Pour le concert de clôture, samedi, l’Académie a invité le Quatuor Parker, de Boston. Son programme: op. 44 no 1 de Mendelssohn, op. 67 de Brahms et Eight Colors du Chinois Tan Dun.
Claude Gingras

Autres articles similaires